La guerre contre Rome

Publié le par Laurent

Après la guerre contre les seigneurs rebelles, la Bretagne nouvellement gouvernée par Arthur connue une période de paix et de prospérité de plusieurs années (7 ans). Cette période de paix permis à Arthur de fonder des bases solides à son royaume, et de se développer comme jamais auparavant. En effet, outre le somptueux mariage du roi Arthur et de la reine Guenièvre, le roi breton créa une nouvelle cité, Camelot, qui sera la capitale de son futur empire. Et pour garantir une absolue égalité parmi ses sujets, Arthur, avec l'aide de Merlin, fonda la légendaire Table Ronde : le roi ne domine plus l'assemblée, mais il a la même place que n'importe lequel de ses chevaliers !

 

Très vite, les chevaliers siégeant à la Table Ronde acquirent la réputation d'être les plus forts sur Terre. Le développement sans borne de la nouvelle nation bretonne attira cependant les convoitises, et ayant entendu parler d'Arthur et de ses chevaliers de la Table Ronde, l'empereur de Rome décida de demander à Arthur de lui prêter allégeance et de s'acquitter d'un impôt envers Rome prétextant l'histoire (l'Angleterre fut avant dominée par Rome) ! Ainsi douze ambassadeurs venant de la part de l'empereur Lucius dirent ce qu'exigeait leur empereur.

 

Bien évidement, Arthur refusa et réuni ensuite son conseil de guerre afin de déterminer la marche à suivre. Après de rapides discussions (tout le monde étant d'accord), Arthur rassembla une grande armée, non pas pour défendre son pays en y attendant les romains, mais pour conquérir Rome ! Ainsi partit le roi et son armée vers Rome.

Avec l’aide de ses chevaliers, le roi Breton n’eu pas de mal à conquérir une partie de la France, de l’Allemagne, de la Suisse et de l’Italie jusqu’à Rome. Arthur exigea de chacun de ces territoires qu’ils le reconnaissent comme roi légitime et qui s’acquitte d’un impôt envers lui. Au final, c’est donc la Rome qui était sous domination bretonne…

 

Bien entendu, l’administration bretonne n’étant pas faite pour gérer des territoires aussi vastes, les territoires conquis regagnèrent de manière naturelle au fil des années leur indépendance (le but d’Arthur était avant tout de donner une bonne leçon au romains et de montrer la puissance de sa nation).

Cet épisode marque probablement l’apogée du royaume d’Artur en termes de territoriale. Seule une partie de la France resta sous la domination d’Arthur.

Publié dans Les 4 grandes guerres

Commenter cet article

Artorius 17/06/2015 09:50

bonjour, je vous conseille de lire le blog de Taigong, que vous trouverez facilement avec google, ce blog s'inspire de la source du roi Arthur qui remonte au 5ème et 6ème siècle, ce blog est extrêmement documenté et il peut concerner les passionnés comme les profs d'histoire, merci pour ce blog déjà qui est aussi très bien.

plomberie paris 29/03/2015 15:20

Votre blog est une source d'inspitation ! merci pour vos articles.
Patrick.

dofus-generateur.blogspot.fr 28/03/2015 14:57

Merci pour cet article .

LOUANCHI 17/11/2013 10:36

HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE HOCINE DAILYMONTION

Le Chercheur de vos Empreintes 04/06/2010 08:37


Je connais peu la légende Arthurienne. Bien que je sois allé dans la foret de Brocéliande en Bretagne, je n'ai pas acquis de grande connaissance. mais je pressens que ce sujet m'intéresse.